Lara, attirante ou aguichante

le Post Du Mercredi #9

Lara Gautier parÊtre relooking

Crédit photo : Evygraph

Avec les #PostDuMercredi, je vous amène à prendre conscience de l’impact qu’a un vêtement, une tenue, dans vos relations aux autres. Comment, par un simple vêtement, il vous est possible de donner envie de vous faire entendre ou à l’inverse, vous faire totalement oublier.

Comment, si vous avez tendance à le subir aujourd’hui, vous pouvez commencer à en jouer demain.

Pour cela, je vous commente les tenues de personnalités publiques.
Le genre de personnalités sur lequel nous aimons projeter nos en-vies de pouvoir, de beauté, de notoriété aussi.

Ces décryptages, qui déshabillent aussi bien les hommes que les femmes, ont pour vocation de permettre à chacun.e d’habituer son oeil à reconnaître le beau, l’assorti, le bien assemblé, le coordonné.
Celui qui, nécessairement, saura vous mettre en valeur. Quelles que soient les circonstances que la vie vous fait traverser, quand bien même vous seriez un peu fatigué.e, un peu secoué.e.
Pour vous permettre d’impacter vos interlocuteurs, avec justesse et accompagner au mieux vos intentions.

Je vous parle aujourd’hui à nouveau de Lara Gautier,
Miss Côte d’Azur 2020, 2ème Dauphine de Miss France 2021.

Je vous ai parlé de Lara Gautier (Lara, si belle et si provocante, parfois) dans un article dans lequel je vous expliquais quel impact la couleur d’un vêtement ou d’un maquillage, décalée de vos couleurs naturelles, va avoir sur l’impression que vous donnez de vous.

Comme vêtue d’une robe couleur nude (chaud) ou rouge (froid), Lara Gautier passait de belle, avenante, attirante pour qui elle est et les valeurs qu’elle porte, à belle, attirante physiquement et provocante.
Comme le rouge de sa robe et de son rouge à lèvres, faisaient oublier la femme qu’elle est, pour ne plus montrer que le corps qu’elle a. Et la robe qu’elle porte.

La couleur de sa robe faisait oublier la femme qu’elle est pour ne plus montrer que le corps qu’elle a.

Oui, la couleur a du pouvoir, beaucoup de pouvoir.

Et c’est cela que j’aimerais vraiment que vous entendiez.
Il ne s’agit pas seulement de frivolité, pas seulement d’une affaire de filles, de femmes, pas seulement de quelque chose qui intéresse seulement des écervelé.e.s.
La couleur vous révèle vous ou vous cache.
Elle vous rend accessible, intéressant.e ou provocant.e.
Elle donne envie de vous rencontrer ou de vous éviter.

Souvenez-vous de la Reine Maxima des Pays-Bas. 

Comme d’une robe à une autre, on la découvrait féminine, assurée, volontaire (Maxima, quand elle rayonne), ou méconnaissable, sans goût, voire presque vulgaire (Maxima, un jour de grise mine).

Je me sers aujourd’hui de deux nouveau clichés de Lara Gautier pour vous expliquer l’impact du combiné coupe/couleur d’un vêtement.

Je vous rappelle la photo sur laquelle vous l’avez découverte la semaine dernière.

Crédit photo : Evygraph

Une photo qui laissait voir une femme belle, douce, intelligente. Qui nous donnait envie de la rencontrer.

Une photo d’elle, vêtue d’une robe bustier, rebrodée de sequins.
Un bustier coupé sur un modèle de corset de lingerie (bonnet découpé, travaillé) sur lequel on peut apercevoir les coutures des gaines de baleines. Un bustier sur lequel on aperçoit aussi une transparence de tissu (sous la poitrine).
Un modèle de bustier qui est bien plus que suggestif.
C’est un corset du dessous porté en vêtement du dessus. 

Cela pourrait avoir l’air vulgaire, provocant, déplacé.

Or, sur cette photo, ça ne l’est pas.
Ça ne l’est pas, parce que la robe, par sa juste couleur, se fait oublier au bénéfice de la femme qui la porte.

Sur la photo d’introduction que je vous propose aujourd’hui, Lara Gautier porte la même robe, avec un détail en plus.
Il a été rajouté une bretelle au corset.

En observant attentivement, vous verrez qu’il s’agit d’une bretelle qui ressemble fort à une bretelle de soutien-gorge … on aperçoit au niveau du bonnet du bustier, l’attache de la bretelle. Et à la façon dont elle brille et se pose sur l’épaule, on la devine en simple élastique.
Elle n’est pas rebrodée de sequins; elle décale donc le style de la robe vers un esprit déshabillé plus qu’elle n’affirme son rôle de robe de soirée.

Une robe du soir, corsetée et maintenue par une bretelle, telle un sous-vêtement.
Voila qui aurait de quoi faire dévier le regard.

Et pourtant, observez. 

Bien sûr, par la posture de la femme, votre oeil est attiré par la robe, l’arrondi du sein. Il est aussi attiré par l’épaule dénudée.
Et pourtant, faites l’essai plusieurs fois… votre oeil revient systématiquement vers le visage de Lara Gautier. Son sourire brille.

Malgré le bustier corseté, malgré le message de la bretelle de la robe, malgré la posture séduisante de la femme, son sourire brille plus fort que la robe.

Et maintenant, j’aimerais vous faire découvrir Lara Gautier dans cette autre robe du soir.

Miss Côte d'Azur 2020

Crédit photo : Fannie Gortazar

Observez déjà comme la couleur de la robe ressort sur la photo. Presque plus fort que la femme qui la porte.
C’est en général un signe d’un décalage de couleur entre le vêtement et la personne qui le porte.

La robe est vert foncé, un vert froid.

Lara Gautier étant mise en valeur par les couleurs chaudes de la palette d’automne (ivoire, nude, orangés, kakis…) elle n’a aucune chance de se laisser réellement voir dans cette robe.

Par ailleurs, ce que l’on voit de la forme de la robe la fait envisager, assez simple : robe du soir à fines bretelles, drapée devant.
Les épaules dénudées, un décolleté qui pourrait être jugé un peu profond pour être complètement décent.

La robe en elle-même, de ce que l’on voit ici, n’a rien de réellement provocant.

Ce que j’ai trouvé intéressant dans le comparatif de ces deux photos, ce sont les postures.
Les postures de Lara Gautier sur l’un et l’autre cliché sont relativement similaires : la main au creux des reins, poitrine largement valorisée. Elle porte le même maquillage, la même coiffure.

Et pourtant, observez. Ressentez.

Ressentez-vous, sur ces deux photos, la femme qui porte la robe de la même manière ?
Non, n’est ce pas ?

Alors même que la robe nude porte sur elle tous les codes du sous-vêtement de femme, alors même que la robe est à moitié transparente sous la poitrine, Lara Gautier a l’air plus arrogante, farouche, provocante, sur la photo sur laquelle elle porte la robe verte, que sur l’autre.

Alors même que la robe nude porte tous les codes du sous-vêtement féminin sur elle, Lara Gautier a l’air plus provocante dans la robe verte, d’une forme bien plus simple.

Et c’est intéressant à plusieurs titres.

Vous l’aurez compris, d’abord parce qu’on a envie de l’écouter et de lui parler, ou pas.
Parce qu’on la trouve intéressante ou provocante.

Mais je trouve ces deux photos intéressantes aussi parce qu’elle me permettent de vous amener une nouvelle notion.

La couleur du vêtement a un impact sur la forme des vêtements que vous allez porter.
La profondeur d’un décolleté. La longueur d’une jupe. La transparence des tissus que vous allez retenir.

Dans l’exemple que nous prenons aujourd’hui, la robe corsetée, transparente, portée par Lara Gautier serait dans un ton vert froid… vous trouveriez la robe totalement indécente.
Elle porterait la robe verte dans un nude ou un orangé comme celui de la robe d’April Benayoum, Miss Provence (dont je vous parlais ici), vous la trouveriez tout à fait passe partout.

Et c’est une invitation personnelle que je vous fais aujourd’hui en vous partageant ceci : lorsque vous choisissez un vêtement et que vous savez que la couleur ne fait pas partie de la palette de couleurs qui vous met en valeur mais que c’est une couleur que vous aimez tellement que vous choisissez de la porter quand même, méfiez-vous des formes !

Un vêtement qui a l’air parfait sur vous dans votre bonne gamme de couleurs aura toujours l’air « plus » dans une couleur décalée : plus grossissant si c’est votre problématique, plus amaigrissant si c’est celle-là; plus décolleté, plus transparent, plus provocant.
Jamais plus sobre. Toujours plus voyant.

Et c’est là que c’est intéressant de savoir et de connaître la gamme de couleurs qui vous met en valeur.

Pour pouvoir comprendre vos ressentis avec vos vêtements. Et commencer à jouer à vous cacher ou être valorisé.e.
Ce sera vous qui déciderez !

Si vous souhaitez connaître la palette des couleurs qui vous met en valeur, je vous retrouve avec plaisir lors du prochain atelier colorimétrie. Retrouvez toutes les infos pratiques ici.

Décrypter l’élection m’a fait entrer dans l’univers de chacune des 5 Miss finalistes du concours Miss France 2021. Découvrir que belles comme elles sont, elles sont capables de commettre des erreurs qui peuvent leur coûter la première marche d’un podium m’a interpelée.
Dans le prochain article, je vous parlerai de Miss Bourgogne 2020.
Une jeune femme toute aussi belle que ses consoeurs Miss de France.
Qui semble ne pas avoir décodé encore le pouvoir qui se cache dans la couleur de ses yeux…

À PROPOS DE CÉCILE KRÉE

Nous sommes tous et toutes différent.e.s. Et nous vivons dans un monde totalement normé. Notamment lorsqu’il s’agit de nous habiller.

C’est en comprenant l’intrication des hors de la norme corporels, sensoriels et intellectuels, que j’ai buté sur les limites du conseil en image, fait de règles un peu vite faites.
Car si on comprend facilement que le hors de la norme physique demande des adaptations de coupe, on ignore qu’il s’accompagne souvent de hors de la norme sensoriels. Qu’une hypersensibilité émotionnelle est très souvent accompagnée d’une hypersensorialité, qui place les sens en éveil perpétuel. On ignore généralement l’impact que cela a dès que l’on porte un vêtement sur soi, dans nos rapports à notre corps, mais aussi dans nos rapports aux autres.

C’est parce que j’ai trouvé cette intrication passionnante et pourtant rarement documentée, que je vous partage mes découvertes, mes analyses.

Bienvenue dans mon univers, où le vêtement et l’accessoire portent avec vous, vos valeurs, vos idées, vos projets.

JE M’INSCRIS A LA NEWSLETTER

RESTONS EN CONTACT